Gerardo Cornejo Lucaveche (dit Dado), belge d'origine chilienne est artiste et sociologue. Il vit en Belgique. Il a étudié les arts à la Cambre à Bruxelles et les sciences politiques et sociales à la Fopes (UCL).

Dado raconte le monde et les gens qui l'entourent. Son travail est rempli de choses poétiques, tendres et philosophiques. Ses travaux sont comme un reportage qui cherche à comprendre les gens qui habitent notre vie et à les faire se comprendre ...
A bientôt et bonne promenade dans mon monde et dans beaucoup d'autres.

vendredi

Impro musicale et dessinée

Avec mon ami le musicien Jérôme Colleyn on se lance dans une improvisation visuelle et musicale qui se déroule de la même façon qu'une Jam de jazz.
Au fait on est trois acteurs qui jouent ensemble : le dessinateur, le(s) musiciens électro et le public qui danse. Nous utilisons les sons électroniques et une palette graphique, les images sont projetées sur un écran, à la manière d'un View-j. On a commencé l'expérience au Labo-Kub à St-Josse en 2016 et depuis on y a pris goût. Le mois prochain on fera une résidence dans un centre culturel avec tout un groupe de musique pour développer encore le projet. (Portfolio : nticimprovisation.tumblr.com).

mercredi

Prix BD « Jeune Auteur »


Dans le cadre de son programme « Page 1, » d'aide aux jeunes auteurs en bande dessinée et en illustration, le Service Culture de la Province de Liège a créé le Prix « Jeune Auteur » qui est une opportunité sans égale dans le monde franco-belge de la BD. En effet, ce Prix permet à un(e) jeune auteur(e) de créer et d'éditer son premier album. La réalisation de celui-ci est entièrement prise en charge et le/la lauréat(e) reçoit 15.000 € pour réaliser son album sur un an.

SYNOPSIS « Des vies qui comptent » …

Un haut fourneau, mon grand père. Des terrils, ma grand mère...
Roman graphique, sociologique, ethnographique, ... Ce travail se veut surtout une mise en valeur et un partage de notre patrimoine qui est une mémoire vivante! Et un questionnement à partir de générations qui ont un rapport au monde de plus en plus dématérialisé et qui au travers du narrateur se confrontent au monde des anciens, un monde bien réel, où tout est fait à la main, où les choses ont été obtenue au prix de grands efforts, où l'on n'a ni honte ni peur de la monotonie, de la régularité. Un monde où l'on n'avait pas le temps de se poser toutes ces questions, car il fallait travailler, s'occuper
des enfants.
 Et au travers de l'histoire de tous les jours d'un couple d'anciens travailleurs de la région désormais pensionnés, c'est leur lien avec ce patrimoine industriel et avec la culture de toute une population qui est évoqué ici, avec beaucoup d'humanisme et d'affection pour ces "ancêtres" humains, pour ceux de métaux et de houille.


Mamy, ancienne couturière, fille d'une famille de 5 enfants. Elle aurait voulu être institutrice, mais à la maison "Il n'y avait pas de moyens", pourtant elle travaillait bien. Elle fait mille choses avec ses mains, là elle fait des frites. Elle est né dans un petit village, à deux pas de chez Papy!
Papy, ancien ouvrier. Chez lui il y avait 12 enfants! C'est un gars qui sait tout faire, du sol au plafond. Il fait même du miel. Maintenant il est pinsionné et il regarde amusé la vie et le monde qui change, tout en restant paisible dans la sienne. Il sait faire milles choses avec ses mains et même des choses très tendres.

Alors le narrateur s'interroge, refusant de se dire "c'était mieux avant", et ne voyant pas non plus en quoi c'est mieux maintenant... Il ne se sent pas plus heureux avec les nouvelles technologies, un peu plus largué à chaque innovation et puis surtout l'impression que le réseautage sociaux, l'information en ligne, l'accès infini à des médias illimités, que tout cela rend sa vie encore plus dissolue.
Une vie qui compte, car on est présent. Où chaque rencontre est un temps, un moment
particulier. C'est ces questionnements que le narrateur explore au travers de son héritage,
son patrimoine, l'histoire de sa famille et de son milieu.





lundi

BD

Projet de BDpour "Animate Europe"2013 - Lauréat du concours . 
Exposition au musée de la Bande dessinée de Bruxelles et dans d'autres villes européennes.

     FOUS DE BRUXELLES 

 

 Fous de Bruxelles 

Fous de Bruxelles met en scène les témoignages d’habitants de Bruxelles et de Belgique après les attentats du 22 mars 2016. C’est un projet commencé sur le monument « spontané » aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mars devant la Bourse à Bruxelles. J’y ai recueilli les témoignages et les sentiments des gens qui passaient s’y recueillir, chacun(e)s à sa façon. Par la suite j’ai également recueilli d’autres témoignages en Belgique, notamment dans des quartiers populaires de Bruxelles où je travaillais comme éducateur. En 30 heures d’enregistrements, j’ai recueilli environ une soixantaine de témoignages, discussions, échanges autour d’un verre ou d’un smartphone, de personnes seules, en couple, en groupe,…
Une mémoire partagée

Les événements du 22 mars sont une page de l´histoire de Bruxelles, qui nous affecte et qui va marquer notre avenir comme personnes et comme citoyens de Belgique. A ce titre, cette Bande dessinée, en rappelant l´approche que les gens ont eu à ce moment-là, participe au travail de mémoire collective.
J´y exprime mon amour pour ce qu’est la Belgique, ou plutôt pour tout ce qu´elle peut être, et en invitant avec cette passion les personnes à se connaître, j´espère contribuer humblement au travail de réconciliation qui se nourrit de cette mémoire partagée. 


La BD comme un espace d´échange

Je me suis rapidement rendu compte que les gens ne savaient pas ce que pensaient les autres, ils fantasmaient beaucoup, et je voulais qu’ils se connaissent mieux, qu’ils se comprennent. Fous de Bruxelles en rassemblant ces témoignages veut créer un échange entre toutes ces personnes, la bande dessinée permet cela. Elle permet le temps d’entendre ce qui est difficile car inconnu et permet d’aller à son rythme, de revenir, de prendre de la distance.
 






dimanche

BD reportage, dessinateur en direct - Récit d'événements



Dessins en conférences, ONG's, mariages,  ...

Un jour mon copain Thibault m'a dit : "Si tu dessines les conférences, tu peux aussi dessiner le mariage de mon frère!" J'ai donc fait une BD, un récit de la journée du mariage, des préparatifs et coulisses du mariage, jusqu'à la soirée, en passant par la cérémonie et les discours des amis et familles de la mariée et du marié, c'était une belle expérience. Depuis j'ai illustré des mariages partout en Belgique et en France! C'est un travail palpitant, à chaque fois c'est un challenge! Et le sentiment de travailler pour offrir quelque chose qui pourra accompagner 2 personnes qui s'engagent dans une histoire dont j'ai un peu raconté le début...
 Fanfare et bulles de savons pour ce mariage... à Paris !!!!



(Illustration en très grand format réalisée après le mariage et destinée à être encadrée dans la future maison des mariés)
Tous les dessins sont réalisés au moment même, c'est une véritable BD en "direct".
Après le mariage, si les mariés ou la famille le souhaite (pour offrir par exemple), je peux refaire certains dessins, les agrandir ou faire une illustration spéciale, ou réaliser une reliure des dessins pour en faire un livre. 
 Segovia, España
Segovia, España


Mariage au bord de la Semois...

Le discours du petit frère

Lâcher de lanternes lumineuse
Cadeau original pour un mariage! Nous avons accroché les dessins pendant le repas et les convives pouvaient revivre l'histoire du mariage. Ensuite nous allons relier les dessins pour en faire un bouquin-BD que les mariés garderont comme souvenir de leur mariage. Certains dessins vont être encadrés et offerts aux parents des mariés, aux témoins, ... Dessins où ils apparaissent, pour les remercier.
Les filleules


MARIAGE A OSTENDE...




la maman du marié



VOUS SOUHAITEZ FAIRE ILLUSTRER EN DIRECT 
UNE CONFÉRENCE, UN ÉVÉNEMENT, UN MARIAGE,... 

Dessins en conférence
La Feantsa ma demandé de raconter leur 3 journées de  conférence à Paris en BD. La FEANTSA, est la Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les personnes Sans-Abri. www.facebook.com/FEANTSA (tous les dessins ont été réalisé au moment même, c'est une véritable BD en "direct")
Le premier jour nous avons fait une visite de Paris guidé par une personne sans abris! Martine, une femme charmante et passionnante, merci à elle.

Les jours de conférence suivants, j'ai dessiné les divers groupes de travail et les séances plénières. Les dessins ont été exposés à l’Hôtel de ville de Paris et certains ont été offerts aux principaux protagonistes de la journée.



Les portraits/caricatures ont été exposés durant la journée et projetés en fin d'A.G. comme conclusion conviviale et donnant un autre angle de vue sur la journée. Les participants ont beaucoup apprécié l'initiative, je les remercie de s'être prêtés au jeu. L'AG se tenait à BOZAR dans le cadre de l’exposition We-Traders. Sous la crise, la ville ! 
( organisé par le Goethe-Institut à Bruxelles. )
Le Community Land Trust de Bruxelles (CLT) a commencé a construire à Bruxelles, une ville où l'échange remplace le profit, où les pauvres ont le droit de vivre malgré les loyers inabordables, où le bien commun est un défi à la spéculation. https://communitylandtrust.wordpress.com/


CONCERT DE Chicos y Mendez

J'ai été invité par David Mendez pour dessiner en direct un concert de Chicos y Mendez, un groupe de Alterlatino, musique qui bouge, pop, rock, ragga, reggae et Latino, un rythme endiablé et engagé!
http://www.chicosymendez.com/





 Animation d'événements Dessinateur en conférence – Personnalisation de PowerPoint - Facilitation graphique – Caricaturiste en direct -  A.G. CLT Bruxelles mars 2015